Au conseil municipal de novembre 2022, après de nombreuses alertes des groupes minoritaires, nous avions validé un plan de sobriété visant à réduire de 10 % les consommations énergétiques de la commune d’ici 2024.

Lors de son adoption, nous alertions sur la nécessité d’un réel suivi pour une mise en œuvre effective. Ne pas faire de ce plan, un autre bout de papier signé, avec la moitié des mesures qui restent au placard au vu des enjeux environnementaux et financiers. Nous avions aussi insisté sur le fait que la commune se devait de donner l’exemple.

Un mois après nous alertions déjà sur le non-respect d’une des mesures consistant à éteindre l’éclairage des monuments et des façades des bâtiments publics en semaine.

La Roche Autrement avait demandé à ce qu’une personne de chaque groupe minoritaire puisse avoir accès à la plateforme qui permet de suivre au jour le jour les consommations énergétiques de la commune afin de pouvoir aider à cibler les possibles dysfonctionnements. Cet accès nous a été refusé par le Maire Pierrick Ducimetière.

Depuis, lors des commissions qui englobent le sujet énergétique, notre groupe a régulièrement demandé à ce qu’un bilan comparatif des dernières années puisse être réalisé et discuté en commission. Lors du conseil municipal de Juin 2024, au-delà de l’augmentation des coûts énergétiques communaux due à la hausse du prix de l’énergie, nous avons pu voir et mettre en avant que les consommations énergétiques de la commune avaient augmenté d’environ 2,5 % entre 2022 et 2023.

+2,5 % alors que l’objectif était de -10 %.

Nous avons à nouveau alerté sur la nécessité d’un réel suivi des usages de nos consommations.

Depuis, en commission et avec la présence du conseiller énergétique du Syane et de la nouvelle entreprise de maintenance, nous avons commencé à faire la tournée des bâtiments communaux les plus énergivores.

C’est lors de cette première tournée que nous avons pu constater qu’aucun réglage n’avait été appliqué sur le système de régulation du chauffage du gymnase Labrunie, réglé nuit et jour sur 19 degrés.

Nous avons aussi pu constater une autre incohérence dans le sas servant de couloir d’entrée de la MJC avec des chauffages électriques soufflants réglés à 21°C.

Nous regrettons que nos premières vigilances dès l’adoption du plan de sobriété n’aient pas vraiment été entendues. D’autant plus qu’il s’agit ici de simples réglages n’engendrant aucun coût d’investissement.

Nous espérons que ces alertes répétées permettront enfin de réduire nos consommations énergétiques pour les années à venir.

*Plan de sobriété voté en conseil municipal en novembre 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *